Recherche :





Evacuation par la force du sit in de l'Opposition le 2 mai 2012










17.10.2012 20:04

A propos des coups de feu essuyés par Ould Abdel Aziz

Nous avons suivi, avec beaucoup d’angoisse et d’inquiétude, les informations contradictoires à propos des coups de feu essuyés par le Chef de l’Etat Mauritanien. Malgré le caractère encore parcellaire des éléments dont nous disposons, nous tenons à affirmer ce qui suit :

1-      Nous souhaitons un prompt rétablissement à Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz et exprimons toute notre sympathie et notre solidarité à sa famille en cette douloureuse occasion ;

2-      Nous exprimons notre indignation devant le traitement de cette affaire de la part des Autorités et de sa presse officielle qui prouve encore une fois le niveau très bas de ces dernières ;

3-      Nous disons notre étonnement devant l’omniprésence de l’appareil militaire qui a pris en charge cette affaire depuis son annonce jusqu’à l’évacuation de la victime vers un hôpital étranger sans aucuns égards ni considération aux institutions républicaines et responsables élus des instances représentatives des Mauritaniens ;

4-      Nous réitérons ici notre position, maintes fois exprimée, qui s’oppose à tout recours à la force pour accéder au pouvoir ou s’y maintenir ;

5-      Nous lançon un appel à l’ensemble des Mauritaniens pour œuvrer dans le sens de la sauvegarde de la stabilité du pays en ce moment où la situation régionale et internationale est fortement agitée et notamment en référence à ce que vit la République sœur du Mali ;

6-      Notre opposition à toute tentative de perpétuer le régime militaire et sa démocratie de façade. Nous appelons, à ce titre, l’ensemble des acteurs nationaux au sein de la Majorité, de l’Opposition et de l’Institution militaire à dépasser les intérêts étroits pour entamer un dialogue sincère et constructif visant à bâtir une démocratie véritable et un Etat civil régi par le droit et la justice.

 

 

For-Mauritania le 15 octobre 2012-10-16